Creemore Coffee Studio

Ce matin où je suis tout excité d’aller essayer une nouvelle place.

Arrivé, je trouve un stationnement et je mets du change dans la machine pour réaliser que quelqu’un quitte le café mais en barrant la porte. Quoi?

J’ai soumis une correction dans Google Maps parce que ce petit café est fermé avec un message dans la porte qui dit merci à tous ceux qui les ont supportés.

Mon excitation est tombé un peu à plat. Dommage!

img_20191016_103905

Ashanti Coffee

Juste de l’autre côté de la rue où on a dégusté une excellente pizza.

Belle petite place avec un devanture moderne mais qui vous demande d’entrer par le côté et non par la porte d’en avant. Ça permet de voir la petite terrasse extérieure pour les jours où il fait un peu plus chaud.

Le comptoir de commande et de préparation est bien ordinaire et un peu trop chargé de toute sorte d’items de promotions mais ça se produit dans plusieurs petites entreprises.

Le café que ma copine a essayé initialement était complètement froid et après avoir demander celui qu’elle voulait, ils ont remplacé le thermos. C’est un peu dommage qu’ils ne surveillent pas leur café.

Mon espresso était un peu corsé mais tolérable. Il y avait une autre saveur que je ne peux décrire parce que le côté brûlé me volait toute mon attention.

Je me suis demandé si j’étais capable de tolérer le côté brûlé parce que nous étions l’après-midi et que je venais de manger une pizza avec un goût assez prononcé. C’est parfois difficile de bien juger des saveurs et des notes parce que je sais très bien que ce que j’ai mangé avant influence grandement ce que je goûte à un moment précis.

J’ai bien aimé l’espace où l’on s’asseoit pour déguster notre café. Il y a de bonnes explications du café Ashanti qui vient du Rwanda et qui est transporté par bateau jusqu’à Halifax pour arriver à Toronto par camions et y être rôti. C’est bon de comprendre la source de nos cafés.

De par la source du café j’ai l’impression que les notes que je ne pouvais détecter devaient être plus de noix ou de chocolats noirs.

Il y a un deuxième café Ashanti que nous avons vu mais que je n’ai pas pris le temps d’essayer à Thornbury et je pense que j’aurais bien aimé comparer les deux pour voir si j’aurais goûter la même chose et comment l’aménagement se comparait.

Café de Colombia Maria Rosa Oidor

Ça fait trop longtemps que j’attends pour déguster ce café que j’ai acheté il y a quelques mois. Je sais que c’est un sacrilège que d’attendre aussi longtemps parce que le café est passé sont meilleur.

Malgré ce fait, j’avais hâte de le faire en espresso parce que je savais qu’il y avait un côté sucré à ces grains de café. Ça donne un espresso complètement différent et j’aime bien essayer des cafés qui ne sont pas fait pour un espresso.

Comme je ne suis toujours pas expert avec les notes qui sont indiquées avec les grains de café, je ne goûte pas tout ce qui est inscrit. La note commune étant qu’il y a un goût sucré, je peux dire que je la goûte. Habituellement ce goût vient du fait que les grains ont été séchés avec le fruit du café et qu’ils n’ont pas été lavé mais dans ce cas il est clairement indiqué que ce café a été lavé. Je suis intrigué de comment ils ont réussi à donner ce côté sucré.

Je pense que la plupart des gens aimeraient ce café en chemex ou en café filtre. C’est un café qui se prête beaucoup mieux à ce type de café selon moi.

Malgré toutes ces réalités, je l’aime en espresso mais je suis le seul dans cette maison à penser ainsi.

Brûlerie Rousseau de Québec

J’ai eu la chance de boire du café des Brûleries Rousseau à plusieurs reprises pendant ces dernières années. Ce sont des collègues de travail de Québec qui me l’ont fait découvrir.

Les deux dernières fois j’ai acheté leur café classique et il est vraiment bon. Même si j’aime faire mon snob du café avec les grains de café d’origine unique d’une ferme, il faut parfois admettre que le mélange standard d’une brûlerie peut-être très bon.

Ce n’est pas un café avec un petit goût sucré parce qu’il a été séché en entier ou une autre technique unique. C’est tout simplement un très bon café avec un bon goût léger et sans amertume de café.

La prochaine fois que je suis à Québec, je vais aller m’en chercher un autre sac parce que tout le monde dans notre maisonnée l’aime bien. C’est un tour de force d’être apprécié d’autant de bouches fines.

Café du Péru – Luis Chinchay

Ça fait trop longtemps que j’ai ce café dans mon tiroir et c’est enfin le temps d’y goûter. Je savais que ce café allait être bon parce qu’il vient d’une ferme en particulier et que Bridgehead ne fait ça que pour les très bons cafés. Comme il vient du Péru je sais qu’il y a encore plus de chance que je l’aime parce qu’ils ont un goût plus léger.

Je ne suis pas le meilleur goûteur parce que j’ai toujours de la difficulté à identifier les saveurs qui sont dans les cafés. Les belles descriptions qui sont sur les sacs de café me torturent à toutes les fois parce que j’essaie vraiment de trouver les saveurs décrites et que je n’y arrive jamais.

Dans le cas de ce café, je peux goûter le fruité parce qu’il y a un petit goût de sucré dans mon espresso. Le café est léger pour moi parce que je peux facilement le goûter et qu’il n’y a pas de goût du brûlé. On oublie l’histoire de melon d’eau et de pomme séchée parce que je n’ai aucun idée ce que ça doit donner dans un café.

Je pense que ça donnerais un excellent V60 et je vais probablement l’essayer dans les prochains jours.

En espresso, c’est délicieux!

Un autre espresso à Rochester

Le dimanche matin avant les activités prévues nous avons été essayé deux autre cafés.

La différence dans le voisinage à quelques coins de rue d’où nous étions était assez phénoménale. Le quartier où nous sommes allés était tellement plus propre et entretenus que je me croyais dans une autre ville complètement.

L’espresso était vraiment bon chez Java’s Café et malgré le fait que la place était plutôt tranquille je pouvais facilement imaginer à quel point ça pouvait être très occupé.

Un très bon espresso. C’est un détail anodin mais quand il te donne une cuillière tu sais qu’il comprenne comment on doit servir les espresso. Il ne manquait qu’un petit verre d’eau pétillante pour être parfait.

La sélection de café est intéressante.

L’art qui est partout dans le café rend cet endroit très intéressant. Une grande variété d’œuvres et de style.J

J’adore les tables fait de vieux bois inégales qui les rendent unique. C’est aussi très intéressant ces grandes tables qui nous permettent de s’asseoir avec d’autres gens et d’avoir de petites conversations inattendues.

Ma question à chaque place que je visite est de savoir si j’aimerais ce café dans mon voisinage. Quand je peux répondre que mon budget serait en sérieux risque d’équilibre si je pouvait y marcher à tous les jours c’est que c’est un très bon café.

C’est toujours un plaisir de découvrir un café comme celui-ci.

Café NoGo

Comme je viens de terminer mon café de Bridgehead, j’ai décidé d’essayer le café de NoGo en espresso.

Je trouve que la mention de « Médium » n’est jamais vraiment la même d’une brûlerie à une autre et donc celui-ci me semble plus prêt de léger.

Ça donne un excellent résultat en espresso pour moi parce que les notes ressortent mieux que s’il avait été plus corsé.

Délicieux et je vais définitivement devoir aller m’en chercher d’autre et essayer leur autres cafés.

Est-ce que le milieux de l’avant-midi peut bien arriver que j’aille m’en faire un autre.

Espresso à Barrhaven

En explorant localement on trouve parfois de belles surprises.

Après avoir fait quelques emplettes dans le coin de Barrhaven, je propose qu’on arrête chez Anabia Cupcakery parce qu’après mes recherche j’ai vu des photos qui montraient qu ‘il y avait une Marzocco et je me suis dit qu’ils avaient le potentiel de faire des bons espressi.

Ils vendent plus l’aspect de cupcake et ils sont délicieux mais je suis toujours plus intéressé par le café que les autres items.

Il vendent aussi du café en grain et à première vue je n’ai pas vu qu’il y avait des grains légers. C’est du café de Montréal: Café Union.

Mon espresso était vraiment bon et le café de ma copine était tout aussi délicieux. Malgré la crainte qu’il semblait corsé il s’est révélé être un mi-brun avec de belles notes de noix. Tellement une belle surprise que j’ai acheté les deux cafés en grain légers que j’ai trouvé sur leur tablette. Ce sera pour des articles dans un futur rapproché.

img_20190727_153639_642

Je dois aussi dire que l’espace est simple mais très bien diposé et que ça laisse de la place pour faire des travaux ou avoir de belles discussions entre amis.

Espresso à Rochester

La première place où nous avons pris un bon espresso est chez Fuego Coffee. Vieil édifice tout en brique avec des traces des temps modernes. J’ai réussi à convaincre tout le monde d’y aller à pied malgré la chaleur parce que de toute façon c’était sur le chemin du retour à l’auto. J’ai une copine très compréhensive pour mes détours.

img_20190713_153432

J’aime beaucoup ce genre d’endroit parce que le service est bon et que l’espace est très intéressant. Ce n’est pas toujours facile de bien utiliser un espace industriel mais la plupart des cafés qui s’y installent sont capable de faire de belles choses.

img_20190713_152630

J’aime bien quand il y a de l’art local dans le café parce que ça permet de voir des oeuvres complètement différentes. Il y avait vraiment des belles œuvres différentes de ce que j’ai déjà vu ailleurs.

Un décor éclectique qui est charmant. J’aime quand le bois et le métal sont omniprésent et domine l’espace.

Peut importe le décor ce qu’il y a de plus important c’est le café et j’ai été heureux de la qualité et de la saveur de mon espresso. Je suis retourné demander au barista quelle café il avait utilisé pour mon espresso. Un café éthiopien qu’il n’avait pu à vendre et donc il m’a suggéré son préféré, un colombien. On verra s’il est aussi intéressant que l’éthiopien en espresso.

img_20190713_152400

J’aime ces expériences et je serais très heureux de pouvoir y retourner.

Deux cafés à Kingston: Balzac’s

On avait besoind d’être à Kingston pour quelques heures et nous avons eu la chance d’essayer deux cafés. Ça me rends toujours très heureux de pouvoir essayer des nouvelles places.

Le premier café, Balzac’s, était situé sur Princess Street dans la section des boutiques. Espace très intéressant parce que c’est une section de magasinage avec des boutiques plus belles les unes que les autres. La décoration du café est vraiment bien fait. Je trouve toujours que le charme d’un mur de brique est imbattable et le reste a été très bien agencé.

La personne, Shea, qui nous a servi était pleine d’énergie et positive dans tout ce qu’elle disait. Elle posait des questions pour être gentille et s’intéressait à tous ces clients. Un excellent service.

Le café était super bon mais l’espresso m’a fait hésité. Un peu trop corsé à mon goût mais sans arrière goût de brûlé donc quand même bon. C’est correct.

Je regrette de ne pas avoir pris de photos de la tasse en carton parce qu’elle représentait très bien la décoration du café. C’est de l’attention aux détails et j’y retournerais pour un bon café.