Van Houtte – Costa Rica

Je voulais goûter un café léger d’un rotisseur plus commercial pour voir s’il y avait une grande différence avec un rotisseur local.

Je n’ai essayé ce café qu’en espresso et je pense que ça ne lui rends pas justice. C’est un café correct mais en espresso ça ne fait pas palpiter. Je suis certain qu’en Chemex ce serait plus intéressant et je devrais l’essayé pour ajouter à cet article.

C’est bon mais je peux voir la différence entre le café que j’achète de rotisseur local parce que je sais très bien qu’il a été rôti hier ou avant hier avec mes sources locales. Ça fait tout une différence. Quand tu ne sais pas ça fait combien de mois que le café attend sur la tablette d’un super marché on ne peut quand même pas s’attendre à la même délicatesse des saveurs.

C’est plus dispendieux de faire un achat local mais c’est toujours mieux.

Il faut avouer que le Van Houtte donne quand même un beau créma.

Publicités

Espresso à Grumpy Cafe

Quand on m’a montré l’affiche du café, je me suis mis à rire et je n’avais pas le choix d’y aller même s’il s’aggissait de mon deuxième espresso du matin.

L’équipe derrière le comptoir est très intéressante à regarder travailler parce qu’ils ont du plaisir à faire leur travail. Ils sont efficaces et très rapide a faire tous les cafés et comme plusieurs cafés il semble toujours y avoir une ligne de clients. Quand ils appellent le nom de la personne du café ils le font presqu’en chantant. La plupart des clients sourient et ramassent leur café.

J’ai demandé un espresso d’origine unique et c’était délicieux. Je n’ai malheureusement pas demandé l’origine de l’espresso que j’ai eu et je ne l’ai pas vu sur leur tablette mais comme il y a vait beaucoup de gens je n’ai pu m’attarder pour le trouver.

Un excellent grain medium qui avait un goût doux sans amertume.

Je n’ai pas pris en photo le logo, qui est simple mais comique.

grumpy-logo_275_1509319914__34161

Strange Brew à Binghamton

En route vers New York, nous sommes arrêtés pour déjeuner dans la ville de Binghamton.

La première destination était une autre place mais quand j’ai vu l’affiche de Strange Brew je me suis dit que je devais changer mes plans.

J’ai commandé mon double espresso comme je fais partout, le barista à vérifier que je le voulais dans une tasse de céramique et quelques minutes plus tard il m’appelait.

La fragrance d’une torréfaction foncée m’a inquiété parce que j’aime mieux les torréfactions légères.

L’agréable surprise a été le goût mi-foncé qui était bien équilibré. Je l’ai senti de nouveau pour bien m’assurer qu’il s’agissait d’un foncé et les papilles m’ont dit qu’il ne s’agissait pas d’une torréfaction aussi si foncé que mon odorat me déclarait.

Je ne sais pas si les photos font justice à la simplicité et la chaleur du décor qui me donne le goût d’y retourner passé un après-midi de lecture.

Belle surprise et j’ai adoré mon expérience. Il y a des secrets bien gardé dans tellement d’endroits. J’aimerais bien passer mon temps à les découvrir.

Hola de Kicking Horse

Quand j’ai vu un café léger à la pharmacie j’étais assez surpris.

Je n’ai pas acheté avant de m’assurer que Kicking Horse était un torréfacteur qui était réel. J’ai appris qu’ils étaient canadien. Bonus! Ce n’est pas le seul torréfacteur de la Colombie-Britannique que je connais et je suis agréablement surpris à chaque fois.

Quand je suis retourné, le café était à prix réduit et il était certain que je n’allais pas manquer cette chance.

La description du café est très générique et comique mais ça ne dit pas les notes que je dois chercher quand je déguste. Comme je ne suis pas très bon avec les saveurs et les fragrances c’est difficile de dire ce que ça goûte. Je peux dire que je l’aime et que j’apprécie chaque tasse. J’ai une grande préférence pour les cafés léger et ce n’est pas démenti avec celui-ci.

Il faut aussi dire que j’ai dû m’ajuster à quelques reprises pour faire mon espresso comme il faut. Il fallait que les grains soient moulus un peu plus gros et que je presse moins fort pour permettre à la machine à espresso de produire plus facilement.

Je suis vraiment content d’avoir essayé ce café et je vais en acheter à nouveau.

Mazarine

Plus tôt cette semaine j’avais ri du fait que leur terrasse est sur le trottoir et que les gens passent trop près quand tu bois ton espresso. Il y avait un élément d’inconfort d’avoir si peu d’espace. La réalité de l’espace à San Francisco est très différente de celle d’où je demeure.

J’y suis allé sur un coup de coeur et j’en suis tellement heureux.

Le service était extraordinaire. Suggestion de prendre un espresso du single farm qu’ils ont de 49th Parallel. Je raconte le fait que j’ai découvert 49th à Montréal et qu’ils ont vraiment du bon café. On jase que c’est probablement plus près pour eux que moi de recevoir du café de 49th.

Je déguste un excellent expresso du Guatemala et je suis très heureux de mon expérience. Les endroits qui te servent de l’eau pétillante avant ton espresso on compris ce que doit être l’expérience.

Je regrette de ne pas être arrêté quelques fois cette semaine pour y prendre mon café.

Au minimum j’ai eu la chance de le faire avant de partir et je suis prêt pour ma prochaine visite.

Four Barrel Coffee

Les dernières semaines je me suis permis d’essayer plein de petits café partout où je suis allé et j’ai fait tellement de belles expériences.

Hier, je marchais pour aller voir le menu d’un restaurant sur le bord du pier et j’ai vu une tente avec l’écriture de Four Barrel. Je me suis rappelé le très bon espresso que j’ai bu à Santa Cruz et je me suis donc mis en ligne immédiatement.

Délicieux comme je m’y attendais. Goût léger et une huile qui reste en bouche pour vous faire rêver. Comme ils me l’ont servis dans une tasse de carton je n’ai pris que quelques instants pour le savourer.

Je dois résister à la tentation d’y retourner pour me permettre d’aller en découvrir d’autres.

49th Parallel

Il fallait bien que j’aille à Montréal pour découvrir un torréfacteur de Vancouver.

2016-10-06-08-44-59

Le café Myriade sur le Plateau était tout simplement en face de l’appartement ou je suis resté et notre café du matin étant très bon j’ai acheté un sac des grains de café qu’ils nous servaient.

2016-10-16-17-45-46

J’ai du attendre une semaine avant de les essayer à la maison en espresso et je regrettais de ne pas en avoir acheté plus. Un bon goût léger tellement facile à déguster. Je ne suis pas un gouteur expert et donc je me limite à goûter les fruits sucrés.

Je suis même tenté de m’en commander en ligne.

Chemex à la maison et au travail

Comme j’ai dit dans mon dernier article, je me suis procuré une cafetière et les filtres chemex pour me faire ce type de café à la maison.

Malgré le fait que nous avions eu une journée très chargé, aussitôt arrivé à la maison j’ai tout déballé pour me faire un café chemex immédiatement. Mon côté petit garçon qui vient d’avoir un nouveau jouet.

J’ai lu attentivement les instructions sur le site officiel de chemex et j’ai fait mon premier café avec des grains éthiopien ygarcheffe de la brûlerie Rousseau de Québec. Un café doux et plein de saveur comme je m’y attendais.

Après ce grand succès je voulais tout amener au travail pour le partager avec quelques collègues.

Ma tendre moitié a accepté d’aller me chercher du grain péruvien chez Bridgehead pour que j’aille le meilleur café possible. Une fois sur place un des acheteurs lui a recommendé du grain de l’Équateur pour avoir un meilleur café chemex.

Avec tout mon équipement et les deux cafés je me suis installé dans la cuisine de l’étage pour faire du bon café.

La réaction de certains était comique parce que pour eux c’était trop  de travail pour avoir un café. La facilité de la machine Keurig étaient plus attrayante que de prendre la chance d’essayer quelque chose de différent.

Ceux qui avaient un peu de patience on apprécié grandement et on préféré le café de l’Équateur à celui du Pérou. Je préfère le café péruvien mais il est trop léger pour le goût de mes collègues.

Je vais devoir refaire l’expérience au travail avec d’autres café pour voir si les opinions sont maléables.

Equator à Almonte

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Equator à Almonte, ON

Vendredi j’ai suggéré à ma tendre moitié qu’on devrait aller faire un tour à la maison mère d’Equator. C’est un torréfacteur dans la région d’Ottawa qui n’a que deux cafés, un dans Westboro et l’autre à Almonte. Je suis allé souvent dans Westboro parce que ce n’est que 15 minutes de route mais Almonte était plus prêt de 45 minutes je n’avais pas encore fait le trajet.

Belle petite promenade en ce dimanche matin et je me permets de douter des directives de mon épouse question de rendre la conversation plus intéressante en chemin. Je suis le parfait époux parce que je fais l’imbécile régulièrement. Elle me confirme qu’elle m’aime toujours.

Le café est dans un petit centre d’achat moderne et les photos sur Google Maps sont très juste. De plus il est possible de voir l’intérieur et tout est exact.

Je dois avouer que les 3 jeunes filles qui sont au service sont plus accueillantes que certains à Westboro. Superbe début!

Quand j’ai bu mon espresso je me suis rappelé pourquoi j’était tombé en amour avec ce breuvage. C’est le meilleur que j’ai trouvé jusqu’à maintenant. Pendant quelques instants dans mon paradis… Je ne sais pas leur secret mais c’est un délice que j’étais très heureux de retrouver.

Le carré aux dates étaient très bons et frais.

Ma tendre moitié a bien aimé son Chai Latté.

Pour une raison que je ne peux comprendre les articles de café étaient moins cher ici que n’importe où ailleurs. Je me suis donc permis de m’acheter un chemex et des filtres mais tout ça sera pour un prochain article.

Café Aladdin

Une autre expérience mitigée.

J’ai acheté des grains de café avant cette visite et j’ai bien aimé. Que ce soit leur mélange viennois, l’espresso brun ou le colombien, j’ai aimé le café que je faisais avec tous ces mélanges.

Lors de ma visite je n’ai pas osé acheter de grains parce que tous les foncés étaient huileux. Quand je vois des grains de cafés dans cet état je suis inquiet de la qualité de la torréfaction.

J’ai donc décidé de commander un espresso double long et de prendre une pâtisserie.

J’ai déjà vu cette barista chez Aladdin et j’ai déjà eu du café qu’elle a fait et c’est donc avec grande surprise que je l’ai vu faire mon espresso de façon complètement croche. Elle n’a pas tapé le grain dans le porte-filtre et elle le met dans la machine pour faire l’espresso. Une deuxième fois pour en faire un double.

Évidemment qu’il y a du café moulu dans la tasse et il ne goûte pas très bon. J’ai bu une dizaine de petites gorgées, mangé ma pâtisserie et nous sommes partis avant de finir le café.

Je suis très perplexe. Je ne peux comprendre comment une barista qui en a fait plusieurs peut manquer un espresso de la sorte. Je ne connais aucune façon de faire du café avec un porte-filtre qui n’inclus pas de bien tapé le grain moulu.

Je suis aussi perplexe parce que je ne comprends pas les changements que je vois dans la torréfaction qui est faite. Est-ce que les clients préfèrent les grains huileux à torréfaction foncé?

Je vais donc continuer mes recherches pour trouver les meilleures places à café.